Belle-mère selon moi …[4/6-La tolérance]

La tolérance, un grand moment de vie que de découvrir sur quoi l’on est tolérant et sur quoi on ne l’est pas. Je me définis comme quelqu’un de très tolérant, tolérante des avis différents du mien, même si je peux des fois m’emporter ce n’est pas pour ça que je ne le tolère pas, c’est juste que je ne comprends pas et la est toute la nuance. Tolérante par rapport aux différences, qu’elles soient culturelle, religieuse ou idéologique, bref dans les grandes lignes je suis « assez » tolérante, je ne tolère juste pas les extrêmes, toute tolérance à ses limites parait ils, les miennes sont la.

Donc pour en revenir à la tolérance dans ma vie de belle-mère, je pensais que ça irai tout seul, que ça serait facile, puisque je suis tolérante pour presque tout, oui…mais non…parce qu’un enfant, les tolérances culturelles, religieuses, politiques ou idéologiques ça lui passe un peu au dessus je crois, alors moi et ma tolérance on a été prises au dépourvu et Dieu sait à quel point je déteste ça…

Je me suis retrouver intolérante sur certains point, j’ai du mal des fois à tolérer l’esprit fermé qu’ils peuvent parfois avoir, je sais qu’en grandissant ils vont s’ouvrir au monde, et je l’espère de tout cœur, mais ils ne connaissent que la Bretagne, n’aime que la Bretagne, et la Bretagne me donne l’impression d’être le centre de l’univers, alors peut être que parce que culturellement en région centre on s’ouvre aux régions qui nous entourent je suis plus ouverte sur certaines choses, je ne sais pas…

Je n’arrive pas à comprendre parfois…Quand mes parents ramenait quelque chose de nouveau lorsque l’on était enfant, jamais, je dis bien jamais et ça j’en suis sur on ne disait que c’était « bizarre », on disait que c’était « cool », « nouveau », mais jamais « bizarre », je me demande parfois comment on peut s’ouvrir à la tolérance en trouvant tout ce qui est nouveau et inconnu bizarre, je n’arrive pas à être tolérante sur ce point de vue, j’essais bien sur, mais c’est souvent compliquer,c’est un vrai travail sur moi.

Je suis tolérante par rapport à leur culture, et même si je peux chambrer un peu ce n’est jamais en rejet, c’est toujours pour en rire, parce que oui ça me fait rire les mots qu’ils peuvent dire dans le coin, ça me fait rire quand je suis sur un blog et que je vois « gast » ,du coup je sais tout de suite qu’il est breton, voir même du Finistère, j’aime ces différences.tolerance

Mais j’ai aussi du mal avec ma tolérance qui est mise a mal sur certaines habitudes, ils n’aiment pas sortir, je veux dire sortir pour se balader, prendre le grand air, profiter de la nature, quoique si Little Myrtille elle aime bien, elle émerveille de chaque chose, elle me rappelle quand j’étais petite, ça fait du bien aussi de me retrouver un peu dans les yeux d’un des petits, je me sens moins seule avec « mes idées a la con » (personne ne le dit mais c’est vraiment comme ça que je le ressens…).

Bref la tolérance, ils sont à un âge ou ils commencent à découvrirent ce que c’est, certains caractères sont de nature intransigeant, le temps nous dira si ils font parti de ceux la, chaque caractère prendra sa place petit à petit, en mûrissant…

Mais devenir belle-mère m’a en fait permis de me rendre compte que si je suis tolérante sur les grandes lignes idéologique de la vie, j’ai plus de mal à l’être sur la vie quotidienne, tout comme la patience c’est une chose que je vais acquérir petit à petit, et ce aussi grâce au contact des enfants, parce qu’ils m’apportent une ouverture d’esprit très différente a aussi de la mienne, avec des réflexions et des questionnements tout naïf de leurs yeux d’enfants, qui me permette de comprendre leurs réactions et donc d’ un peu mieux les tolérer.

Et puis la tolérance c’est aussi réussir à accepter qu’ils ont deux maisons, et donc deux visions du monde différentes, celle de leur maman et celle de leur papa, auxquelles il faut rajouter celle de leur beau-père et la mienne, quatre visions différentes c’est énorme, je pense qu’ils s’ouvriront a la tolérance doucement, un peu comme une fleur qui éclos, chacun à leurs façon, et moi j’aurai pendant ce temps la appris à l’être plus encore, j’ai hâte de les voire grandir pour éclaircir ce point c’est vrai, je l’avoues, la curiosité à repris le dessus !

 

 

Publicités