Vis ma vie de Fleuriste…A la Saint Valentin!

Ah la Saint Valentin, les roses rouges, les amoureux transis, les messages dégoulinant de guimauve…Bref la fête des amoureux!

Une jolie fête, une fête superbe même vu de mon point de vue de fleuriste, une journée exclusivement masculine, ne vous méprenez pas, je ne cherche pas de remplaçant à Mr.Coconuts, mais soyons franc, les hommes…c’est cool!

Ils rentrent en sachant déjà ce qu’ils veulent OU en ne sachant absolument pas, c’est quitte ou double quoi…Moi j’aime bien les seconds, parce qu’en général tu peux les diriger vers autre choses que l’éternelle rose rouge, le truc un peu original quoi.Mais bon on va voir dans cet article les différents types d’hommes que j’ai pu rencontrer cette année.

 

L’homme direct : Lui il rentre dans la boutique et tu sais déjà ce qu’il veut,lui aussi d’ailleurs, il tourne pas le regard vers toi pour te dire bonjour, non, non , lui, il fixe les roses au fond de la boutique, il ouvre la porte et il fonce, y’a personne devant lui mais on sait jamais hein, si ça nous piquait de les retirer de la vente d’un coup, de courir sous ses pieds pour qu’il tombe et que NON!NOOOON il ne les achètent pas! Voila, il y’en a qui doivent s’imaginer ça, alors ils foncent, des roses, des ROOOOOSES, rouge, ROUUUUUUUUGE! « Oui, oui monsieur j’arrive, ne vous affolez pas! »

Bref l’homme direct sais ce qu’il veut, est souvent peu original, reste dans des choix sur et classique, bonus pour nous, on gagne du temps, et quand y’a 10 personnes derrière c’est cool ça!

L’homme indécis : Ou la hantise de tout fleuriste un jour de fête:

-« hummm j’hésite entre la plante la, le truc vert avec une fleur au bout(une orchidée donc) et le machin dehors dans la bassine en zinc (heu les tulipes?) »

Alors bon en soit je n’ai rien contre les indécis, mais y’a un moment si je tente de t’aider et que tu mets 15mn à choisir et qu’une fois le choix fait tu va encore tergiverser 15mn pour la couleur…comment dire…je risque d’aller servir les clients derrière en effet, c’est un risque à prendre, libre à toi petit homme indécis. (Oui j’ai décidé que les indécis serait petit!)

L’homme qui « ne connait rien » : Eux je les aiment bien j’avoues, déjà ils ont la simplicité de dire que:

-« bah j’y connais rien, d’habitude ma femme s’occupe des fleurs… »

Et souvent ils ajoutent :

-« Je vous fais confiance! »

Ah bah si tu flatte mon ego alors on va être ami toi et moi…Bref, on peut vraiment les conseiller, leurs permettre de découvrirent des choses qu’ils ne connaissent pas, et souvent on les revoient par la suite, car bien conseiller ils hésitent moins a revenir.

L’homme qui trompe sa femme : Alors cette année je n’en ai pas eu, peut être que les bretons sont plus fidèle que dans ma région d’origine, je ne sais pas…Ou plus discret ? Mais bon je garderais toujours en mémoire cet homme qui durant tout mon apprentissage me faisait livrer des fleurs à sa femme (normal quoi) et à sa maîtresse (je vous laisse juger le normal du coup la, ça dépend des mœurs ça), bref, tout les ans ils ramenaient 2 enveloppes, dont une que je devait doublé et cacheter sous ses yeux, mais je ne devais surtout pas mettre de nom dessus , car c’était 2 maisons à côté de la sienne, et que cette femme était la meilleure amie de la sienne, donc au cas ou je croise sa femme je devait continuer mon chemin et y retourner plus tard…bref bref…C’était pas subtil en tout cas!Mais ça me faisait bien marrer tout les ans.

L’homme internet : De lui on ne sait rien, ni nom, ni visage, juste un mot écrit sur une feuille, et avec mon patron cette année on s’est demandé si ils savaient que le fleuriste forcément lisait le message, bah oui hein, on a pas trop le choix faut dire, même si des fois on préférerait ne pas l avoir vu…Donc entre le mec qui laisse un message qui dit :

-« Avec le plaisir que tu m as donné hier soir tu mérite ce bouquet! »…Heu, ok, et donc? Un bouquet par gaterie? Comment ca se passe?

On en as toujours un qui profite de l’occasion pour tenter de se faire pardonné, cette année ça n’as pas raté:

« Je sais que j’ai merdé, mais j’ai compris je te jure… » et gnagnagna et gnagnagna…

Et enfin, le bouquet ou on sait pas comment on sera reçu, et peut être même qu’elle voudra pas du bouquet…

 

Bref, la saint valentin pour nous fleuriste c’est pleins de bons moment, malgré la fatigue , alors je sais que vous nous imaginez des épines pleins les doigts mais non, je vous rassure, une fois la première année d’apprentissage passée ça tien du mythe, on ne se pique plus (ou si peu.)

Par contre mes pieds sont décédés…Ahah on s’y attendait pas à celle la hein!

Bon et il reste un autre type de client, mais lui va avoir son article à lui tout seul, parce que déjà, et dieu merci c’est une espèce rare, et puis parce que j’en ai eu qu’un cette année, c’est le client chiant/con/désagréable. Et oui l’effet positif des fleurs ne fonctionne pas pour tout le monde on dirait…

couple-saint-valentin2

Publicités